Camping Flower
Réserver
icône téléphone+33 (0)4 92 73 30 30
  • Anglais
  • Néerlandais

Le Massif du Luberon

Le massif du Luberon est l’un des lieux les plus authentiques et fascinants de la région Provence Alpes Côte d’Azur, au coeur du parc naturel régional du Luberon et des monts de Vaucluse.
C’est un massif montagneux où le temps semble s’arrêter depuis des siècles, où le charme provençal et le patrimoine naturel a captivé nombre de visiteurs au fil du temps, et qui fait partie du réseau des réserves de biosphère de l’Unesco.
Les vacanciers qui séjournent dans notre camping en Luberon se laissent surtout subjuguer par le charme singulier des villages qui se sont constitués autour du massif du Luberon, dont cinq font partie des « plus beaux villages de France ».

Où se situe le massif du Luberon ?

Le Luberon se situe au cœur de la Provence, à cheval entre les départements du Vaucluse et des Alpes-de-Haute-Provence. Le massif borde la Durance au sud et s’étend vers les communes de L’Isle-sur-la-Sorgue à l’ouest et de Manosque à l’est.
Le massif du Luberon est à proximité de la plupart des aéroports et gares de Provence. La gare d’Avignon est le point de départ le plus proche, suivie de la gare d’Aix-en-Provence, de l’aéroport de Nîmes/Arles et de l’aéroport de Marseille.
Le point de départ de la visite du massif dépendra de la direction que l’on souhaite prendre. Depuis Avignon ou Aix-en-Provence par exemple, l’entrée dans la vallée du Luberon est à un peu plus d’une demi-heure de route.

Un massif de 60 km de long entre Alpes et Méditerranée

Peu élevé, le massif du Luberon est composé du Petit Lubéron et sa forêt de Cèdres qui culmine à 700 mètres d’altitude, et du Grand Lubéron dominé par le mont Mourre Nègre à plus de 1100 mètres. Les deux parties du massif se trouvent de part et d’autre du lit de la rivière Aiguebrun, dont le cours a creusé au fil des millénaires la Combe de Lourmarin. Le massif est traversé par d’autres rivières et ruisseaux ; il abrite également le grand étang de la Bonde, seul plan d’eau de son territoire, situé entre la Motte-d’Aigues et Cabrières-d’Aigues. Si le tourisme s’est développé dans le massif à une époque récente, le territoire du Lubéron est en revanche marqué par une longue tradition agricole. Les coteaux du massif sont en partie plantés de vignobles, à l’origine de deux AOC. Entre Vaucluse et Alpes-de-Haute-Provence, le Luberon est un massif des Préalpes, au visage tout à la fois méditerranéen et alpin. Les marchés de Provence y sont une institution, de même que le pastoralisme dans les pelouses de crêtes du Grand Luberon.

Géologie du massif du Luberon

Le massif du Luberon s’est formé entre l’ère secondaire et le milieu de l’ère tertiaire. Il est composé de trois parties principales : le Petit Luberon, le Grand Luberon et le Luberon Oriental. C’est un endroit chargé d’histoire et où le patrimoine culturel occupe une place particulière.
Le massif s’étend sur plus de 600 kilomètres carrés et abrite plusieurs villages de charmes. Cinq d’entre eux font partie des « plus beaux villages de France », dont Roussillon et Gordes.

Le Grand Luberon

La partie la plus haute du massif, composée de 600 mètres d’un calcaire assez tendre qui explique l’arrondi du relief. Du côté de Forcalquier, les gisements d’argile, de gypse ou de lignite ont été longtemps exploités. Le sommet du massif est naturellement situé dans le Grand Luberon : le sommet du Mourre Nègre, à 1125 mètres d’altitude, se caractérise par un décor de pins noirs ponctué de landes.

Le Petit Luberon

Caractérisé par son plateau calcaire et ses nombreuses carrières, il est dominé par le Mourre de Cairas et ses hautes plaines perchées à 726 mètres d’altitude.

La région d’Apt ou Luberon Oriental

Entre le Grand et le Petit Luberon, la Combe de Lourmarin est un passage boisé qui sépare les deux parties du massif et abrite la seule route qui permet de le traverser de part en part du nord au sud. La région d’Apt est quant à elle reliée au massif par son appartenance au parc régional. Elle abrite la vallée des ocres, haut site du Luberon appelé aussi le Colorado provençal.

Un massif riche en espèces animales et végétales

Le massif du Luberon est riche d’une incroyable biodiversité, dont la nécessité de protection est reconnue aux niveaux national et européen. Ses différents milieux abritent 2300 espèces de papillons, plus de 20 espèces de chauve-souris, plus de 300 vertébrés d’espèces différentes et près de 150 espèces d’oiseaux. Ces insectes et animaux se répartissent dans les différents écosystèmes du massif : les reptiles, aigles et vautours sur le versant sud ; le castor dans la vallée de la Durance ; les papillons sur les crêtes ; et les nombreux oiseaux sur le versant nord.

La flore du Luberon représente particulièrement les deux milieux, alpin et méditerranéen, dont relève le massif. Le versant sud, le plus ensoleillé, abrite chênes verts et herbes odorantes de garrigue : thym, romarin, buis, genévrier et achillée millefeuille.  Les crêtes présentent une alternance de pelouses d’altitude et de forêts de cèdres. Elles abritent aussi de nombreuses espèces d’orchidées rares. Plus humide, le versant nord est favorable aux chênes pubescents, dits aussi chênes blancs. D’autres espèces végétales le protègent du soleil durant ses premières années de pousse : des pins sylvestres, du genévrier, du buis et des genêts. Autant de découvertes à ne pas manquer durant votre séjour camping dans le Luberon !

Mis à jour le

Précédent : Découverte des villages du Luberon | Suivant : Les vins du Luberon

ut elit. libero diam tempus at et,