Camping Flower
Réserver
icône téléphone+33 (0)4 92 73 30 30
  • Anglais
  • Néerlandais

Carte du Luberon

De Vang Gogh à Peter Mayle en passant par Mistral ou le marquis de Sade, le parc naturel régional du Luberon en Provence a toujours attiré de nombreux créatifs.
Elle continue de fasciner aujourd’hui encore, avec ses nombreuses villes bucoliques riches en histoire et en culture. On citera notamment Isles sur la Sorgue, fontaine de Vaucluse ou Sait Saturnin les Apt et leur patrimoine historique.
Les villages du Luberon sont aussi pour la plupart des villages perchés à plusieurs centaines de mètres d’altitude qui font partie des plus beaux villages de France.
Nous vous proposons une carte Luberon pour découvrir ce territoire à cheval entre les Alpes-de-Haute-Provence et le département du Vaucluse.
Profitez de votre séjour en camping dans le Luberon pour découvrir toutes les richesses de cette belle région, sans oublier les fameux champs de lavande.

Géographie du Luberon

Le Luberon se situe à 70 km au nord de Marseille, à cheval entre le Vaucluse et les Alpes-de-Haute-Provence (région Provence-Alpes-Côte-d’Azur).
Ce massif Préalpes s’étend sur 60 km d’est en ouest, avec une largeur moyenne de 5 km.
La carte Luberon permet aussi de découvrir les principales villes qui se sont développées autour, en particulier Apt au nord, Pertuis au sud, Cavaillon à l’ouest et Manosque à l’est.

carte détaillée du Luberon

Plan détaillé du Luberon

Retrouvez sur notre carte du Luberon toute une foule de villages charmants qui méritent le détour :

  • Apt, la capitale des fruits confits
    Le marché du samedi rivalise ici avec celui de Forcalquier, et à l’automne, les visiteurs voient invariablement des personnages curieux qui arpentent les rues avec des sacs en plastiques bleus à la main. Ce sont les chasseurs de truffes, en ville pour colporter leurs marchandises.
    Apt est également la capitale des fruits confits. Ici, l’eau est extraite à la main du fruit et remplacée par une solution sucrée. On peut sentir les délicieux parfums émanant de la fabrique de fruits confits à la périphérie de la ville.
    Il y a deux sites à ne pas manquer à Apt : la cathédrale Sainte-Anne datant du 13ème siècle et le « suaire de Sainte Anne », une bannière arabe rapportée de la croisade.
  • Les Baux, une cité chargée d’histoire
    « Race d’aiglon, jamais vassale ». C’est ainsi que l’écrivain provençal Frédéric Mistral décrivait les seigneurs des Baux. Clan de nobles le plus redouté de Provence, les seigneurs des Baux ont régné depuis leur bastion perché pendant une bonne partie du Moyen-âge.
    Les Baux accueillaient aussi de nombreux poètes de renom de la Provence du 13ème siècle. Il s’agissait de troubadours qui devaient divertir les dames de la cour pendant que leurs époux partaient en campagne pour tenter de renforcer leur contrôle sur la région. Entre les dames de la cour et certains troubadours finissent par se créer des liens intimes. Beaucoup de ces artistes seront jetés, au retour des seigneurs, des remparts de la cité.
    Au 17ème siècle, le cardinal de Richelieu ordonne la destruction de la forteresse médiévale au centre des Baux – la Citadelle – de peur qu’elle ne soit utilisée par des factions armées rebelles.
    La cité a connu par la suite un long déclin. Les derniers habitants des Baux ont abandonné le site au 19ème siècle.
    Incontournable sur une carte Luberon, le village est « revenu à la vie » au cours des vingt-cinq dernières années, aujourd’hui classé monument historique, avec une population d’environ 400 habitants.
  • Bonnieux
    Les rues de la vieille ville de Bonnieux sont bordées de belles demeures du 16ème siècle, témoignant de l’opulence de cette cité, qui a appartenu à la papauté jusqu’à la Révolution. Au centre de la ville, au sommet de la colline, se trouve l’église paroissiale du 12ème siècle, qui vaut bien l’ascension.
    Egalement sur les hauteurs du village se trouve l’ancienne boulangerie qui est aujourd’hui un musée sur l’histoire de la panification.
  • Lacoste
    Le village de Lacoste est similaire à Bonnieux, mais paraît plus « ravagé par le temps ». L’écrivain, le marquis de Sade, avait un château à Lacoste ; l’histoire du village est donc dominée par son héritage.
    Les de Sade étaient une famille locale dont les membres comprenaient non seulement le célèbre marquis, mais aussi le mari de Laura de Pétrarque. Le marquis s’enfuit dans son château pour échapper aux scandales qui le tenaient à Paris. Il a vécu à Lacoste jusqu’à son arrestation en 1778.

Mis à jour le

| Suivant : Découvrir les parcs aquatiques du Vaucluse

Aliquam venenatis, quis Donec consequat. sed